icon_facebook_grey.png

  • Frédéric Arron
  • liberez heros interieur
  • passiongagnante

Société

L'erreur d'Abraham et l'inversion de la pyramide.

images/pyramideinversee-maslow-coachrebelle.jpg

L’erreur d’Abraham?

S'il y a bien une chose que j'ai retenue de mon apprentissage du développement personnel, c'est d'être prêt à remettre en cause les modèles préétablis et de ne rien tenir pour acquis. Bouddha a dit "ne croyez pas ce que je dis" et je crois que si j'avais fait parti de la shanga (l'assemblée des pratiquants) j'aurais pris un malin plaisir à lui dire "cher Maître, je ne suis pas d'accord" (et je crois aussi qu'au bout d'un moment j'aurais saoulé tout le monde mais ce n'est pas le propos...). Il existe un modèle très populaire qui est celui de la pyramide des besoins de Abraham Maslow.

Il stipule qu’avant de satisfaire notre besoin d'accomplissement de soi, nous devons satisfaire ceux plus immédiats de sécurité et physiologiques. Cette approche est pleine de sens et on peut la résumer en quelques mots : On ne va pas au théâtre le ventre vide. Un sdf demande rarement de l'argent pour aller au cinéma ou acheter un livre. Il en demande pour prendre un repas chaud. Et dans ce cas extrême le modèle de Maslow sera toujours cohérent. Alors pourquoi parler d'erreur? Parce l'exigence de l'âme est supérieure pour beaucoup, à leur sécurité! J'ai donc dans ce shéma, inversé l'ordre des besoins présentés par Maslow dans sa pyramide.

Un nouveau contexte.

Le modèle était largement valable dans les années 80, à un moment ou le modèle social tenait en occident la promesse faite, de prendre soin des travailleurs zélés. Un salarié d'IBM ou de Xerox par exemple était sûr de toujours avoir sa place dans l’entreprise et dans la société. Depuis quelques temps cette promesse est moins bien tenue, voire plus du tout (particulièrement aux Etats-Unis mais aussi en France pour ne citer que ces deux pays) et plusieurs problèmes en découlent :
- le burnout en entreprise
- les situations précaires
- le problème des retraites

Parallèlement on assiste aussi à l’inversion de la pyramide de Maslow, car de plus en plus de personnes sont prêtes à remettre en cause l’équilibre de leur sécurité pour donner du sens à leur vie, ou trouver une activité plus épanouissante. À partir d'un moment la pyramide s'inverse. On est prêt à remettre en cause sa sécurité pour l'épanouissement!

Pas de panacée.

Le modèle du marketing de réseau a beaucoup profité de cette vague avec un message attirant : « la liberté d’entreprendre, des revenus illimités, mais vous ne serez jamais seul et on vous forme gratuitement ». Evidemment il y a beaucoup de déçus non pas parce que le modèle est mauvais, je pense (on trouve de tout en marketing de réseau, du bon et du moins bon, mais ailleurs aussi) mais parce que ce n’est jamais le modèle qui fait la réussite. Il n'y a pas de panacée!

Hier j’ai assisté à la conférence d’un entrepreneur que j’apprécie de plus en plus. Au début je le trouvais "bling bling" et je me suis rendu compte comme on dit en anglais que le gars est un  «real deal» c’est à dire qu’il est l’expression de son message et ne dit pas de « bullshit » (d'annerie, de m...). Pourtant j’ai été surpris au cours de la conférence car il m'a semblé qu'il n'iinsistait pas vraiment sur comment et pourquoi il avait réussi (ceci dit la conférence a soulevé des points très intéressants). C’est étonnant. Je vois des personnes de bonne foi, qui disent "suivez mon modèle vous réussirez" et elles ont vraiment réussi, mais elles ne comprennent pas pourquoi. Elles semblent attribuer leur succès aux techniques qu'elles ont utilisées et semblent accorder peu d'attention à ce qu'elles on ressenti pendant leur parcours et qui est pourtant la clef. Ceci dit pour en revenir à la conférence d'hier, peut-être que ce n'était tout simplement pas le thème.
Enfin voilà, on réussit parce qu’on suit la voie qui nous appelle et nous correspond et qu’on la suit de la bonne façon! Votre voie c’est votre voie. En fonction de vos croyances de votre vécu, de vos compétence, de votre caractère, de vos objectifs conscients et inconscients, il existe un chemin qui vous corrrespond. Vous êtes guidé intérieurement sur cette voie, mais vous devez vous écouter et répondre à l’appel. L’erreur d’Abraham ou devrais-je dire le syndrome de Maslow, c’est quand le respect de l’ordre de la pyramide contredit notre voie intérieure.

Si vous n’êtes pas heureux bien que vous ayez respecté les règles, c’est que certainement pour ce faire vous avez enfreint vos règles intérieures.

Vous avez nié vos envies, votre vérité, votre âme et au bout de ce chemin de la négation de soi il n’y a rien de bon….si ce n’est le retour à soi, après qu’on se soit rendu compte que l’on faisait fausse route.
Cela ne veut pas dire que vous deviez cesser de payer votre loyer ou même de quitter votre job, ni vendre votre maison. Cela veut dire, retournez à vous, écoutez vous. Car au bout du compte si vous avez toutes ces choses mais que vous vous perdez vous, RIEN ne pourra compenser cette perte, RIEN!

Mais la pensée de Maslow est bien plus profonde qu'on ne le pense habituellement et sa contribution sociale va bien au delà de la pyramide. 

À votre succès et votre épanouissement.

Frédéric

PS : Si vous êtes conscient que vous avez envie de suivre une autre voie,  mais que malgré le temps qui passe vous n’avez pas réussi à en faire une priorité, envoyez-moi un message ici, afin de réserver votre première session de coaching.

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site