icon_facebook_grey.png

Le difficile métier de manager

images/difficile-manager.jpg

« Manager ». Le mot est beau, et la définition est noble. Google nous dit même que : "Pour manager une équipe, il faut être : Un homme ou une femme à la tête d'une équipe de plusieurs collaborateurs ; Une personne polyvalente, capable de tout faire ; Une personne experte dans son domaine." Quant à la réalité du métier…disons qu’elle présente souvent des difficultés que vous n’aviez pas imaginées avant. À vrai dire il est probable que vous avez été assez mal préparé(e) au métier de manager. En formation Manager, on ne vous a pas appris à  avoir confiance en vous, à faire face à l’adversité et à gérer les coups bas.

On ne vous apprend pas non plus à gérer la peur d’aller au travail quand tout va de travers et les confrontations directes avec les collègues.
Vraiment, on ne prépare pas au métier de manager. Les école de commerces ne préparent pas non plus au métier de manager.
Dans la majorité des cas le focus est sur les compétences techniques.

UNE POSTURE DÉLICATE.

La grande difficulté du manager est qu’il doit à la fois effectuer un travail technique ET manager une équipe. Vous avez au moins 2 jobs en même temps. En plus en tant que manager vous pouvez assez facilement vous sentir isolé entre une direction vers laquelle il pourra être difficile d’aller pour demander de l’aide, et une équipe sur laquelle en réalité vous avez peu de pouvoir. Il y a des choses que vous avez intérêt à garder pour votre coach. C'est okay de lui dire : "je doute et je n'ai pas confiance en moi". Ce n'est pas Ok dans 99% des cas, de le dire à son N+1. C'est dommage et ça ne devrait pas être le cas, mais dans les faits, si vous dites à vos supérieurs que vous doutez, ils se demanderont s'ils ont bien fait de vous choisir pour le poste. Quand à votre équipe, dans 99% des cas vous ne l'avez pas choisie et vous n'avez pas la possibilité de la changer si elle ne vous convient pas. Vous devez faire avec . Et pour peu que les gens fassent mal leur travail ou n'aient aucune motivation pour le faire, vous n'aurez guère d'autre levier que d'y mettre beaucoup d'énergie sans garantie de résultat. Et même-si vous réussissiez à surmonter tous les défis avec brio vous n'êtes pas non plus à l'abri des changements de politique générale ou de Direction, qui pourraient venir remettre en cause les victoires si chèrement acquises.

3 TYPES DE MANAGER.

1-Le manager charismatique et bienveillant.

Alors oui dans le meilleur des cas c’est un beau métier. Et les managers les plus heureux diront des choses comme : « J’ai vraiment une super équipe » « J’ai plaisir à voir grandir mon équipe » « J’adore mon métier ». Heureusement sur la planète Manager il y a des gens heureux. Ceux/celles -là cumulent en général 3 grandes compétences :
- ils/elles connaissent bien leur job techniquement.
- ils/elles ont un charisme et une autorité naturelle et imposent le respect.
- ils/elles sont sains et équilibrées et se soucient sincèrement des autres.
Ce sont des perles rares. Si vous en êtes une, bravo et merci pour ce que vous faites. Si vous avez la chance de faire partie de son équipe, prenez son sillage et apprenez.

2-Les managers psychopathes.

Vous avez aussi des managers psychopathes :
- ils/elles sont indéboulonnables / ils connaissent les bonnes personnes.
- leurs conceptions des valeurs humaines se résume à la loyauté (envers eux) et à l’amitié (ils ont « leurs » gens)
- Ce sont les rois de l’illusion. Ils ne fichent pas grand-chose.
- ils ont aussi un charisme et une autorité naturelle.
- Ils sont tordus. Ils n’en auront rien à faire qu’un membre de leur équipe fasse un burn-out et ils n’hésiteront pas à le qualifier de faible.
- avec un peu de chance un jour ils se font attraper et vous n'aurez plus à les subir, ou alors ils vont voir ailleurs.

3-Le manager sensible (ou normal).

Si vous lisez cet article mon petit doigt me dit que vous en êtes un.

- vous êtes droit(e), sérieux(se) et travailleur(se).
- la plupart du temps vous faites passer les autres avant vous-même.
- vous excellez dans vos tâchez professionnelles. Vous êtes carré(e) et la boite tourne vraiment grâce à des gens comme vous.
- vous n’êtes pas très à l’aise en position d’autorité et vous avez du mal à vous affirmer surtout face à des attitudes non professionnelles ou hostiles.
- vous n’arrivez pas à comprendre que certaines personnes puissent être aussi irresponsables.
- vous  avez tendance à garder vos émotions pour vous et elles finisssent par vous ronger.

Les difficultés propres au métier de manager sont nombreuses.

Alors qu’elle est la solution. Ne tentez pas absolument de ressembler au manager charismatique. Mais marquez davantage vos limites. Apprenez à rester à l’aise dans les conflits. Faites du dialogue votre force et évitez la rigidité. Soyez ouvert(e) aux propositions mais surtout ne dites pas « oui » quand vous pensez non. Soyez intelligent(e)! Faites preuve de finesse. Et cessez de porter sur vos épaules le poids des responsabilités de l’entreprise.
Quand je vois mes clients se rendre malade pour des problèmes qui ne sont pas de leur ressort je leur dis parfois : « Il y a des gens dans ton entreprise qui sont payés très cher pour gérer ces choses là ».

QUELLES SONT LES SOLUTIONS?

Il y a tant de paramètres  sur lesquels jouer que la solution pourrait sembler aussi fastidieuse que le problème. S'agit-il d'être mieux organisé(e), de travailler plus vite, de se former, d'apprendre à gérer les conflits etc..? 
Enfin certains principes restent toujours valables :
- Apprennez de vos erreurs! Vous allez en faire de toute façon. Apprennez vite, sans culpabiliser. Tâchez de comprendre comment vous vous êtes retrouvé(e) dans les situations qui ont amené l'erreur.
- soyez attentifs. En général les problèmes n'arrivent pas tout d'un coup. Il y a des signes avant-coureur.
- N'essayez pas de tout régler seul(e). C'est souvent comme cela qu'on fait les plus grosses bêtises.
- Restez simple. Ne commetez pas de pêcher d'orgueil de vous croire plus intelligent(e), surtout si vous venez d'arriver au poste ou dans la structure.
- Ne boycottez pas votre N=1 et tachez de vous en faire un allié.
- Vous ne pouvez pas vous permettre d'être en conflit ouvert avec votre équipe. Faites-vous des alliés.

- soyez conscient de votre valeur, au travail et en dehors du travail. Ayez une vie. Demain est un aure jour.
- si vous tenez à votre job votre premier objectif c'est de durer. Si votre situation est intenable au bout de 6 mois vous êtes sûr(e) de ne pas y arriver. Vous ne pouvez pas vous permettre d'être naïf(ve).

- Si vous êtes dans une impasse prenez un coach. Mieux encore, n'attendez pas de vous sentir concincé(e). Avec un bon coach les résultats seront immédaits. Les choses iront mieux tout de suite.

À votre succès et votre épanouissement personnel !

Frédéric

Pour avoir des résultats spectaculaires en 6 mois dans votre vie ou au travail Elite Max peut être la solution. Parlons-en ici.

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site