icon_facebook_grey.png

Comment croire en soi.

images/croire-en-soi-le-coaching.jpg

"Crois en toi" - entend-on souvent. "C'est la clef du succès et de l'épanouissement". Ok, mais comment faire? C'est comme quand on vous dit : "n'aie pas mal, sens-toi bien, sois heureux(s)e". Tout cela est du domaine de l'injonction et à ce titre, l'impact reste limité. Pire encore, souvent l'injonction a pour effet de créer l'effet inverse. "Sens-toi bien" rappelle à celui qui l'entend qu'il se sent mal, et il pourrait en intensifier la conscience plus que jamais. Il est un mot anglais qui n'a pas réellement de traduction en français c'est "self-conscious". Il est souvent traduit par timidité. Mais en réalité le mot est plus précis que timidité, car il décrit la façon dont on va créer cet état. Quand on est "self conscious" on devient exagérément focalisé sur soi-même et sur tout ce qui va de travers.

Cela peut arriver au point où on ne sait même plus comment se tenir, comment positionner son corps, bref comment être! Être self-conscious est presque l'exact opposé de croire en soi. Alors que faire? Comment se libérer du poids des injonctions positives? Comment finalement et enfin croire en soi? Voici quelques pistes :

1-Valorisez l'exécution.

Le succès se bâtit sur le succès. Oui bien sûr l'échec a ses vertus, mais nous savons tous que nous préférons réussir qu'échouer. Personne n'a envie de râter son examen ou de ne pas atteindre ses objectifs. Plus on va réussir ce que l'on entreprend, plus on va croire que l'on peut réussir. Créer des résultats satisfaisants dans le monde ne résout pas tout, mais contribue à l'épanouissement personnel et à la confiance en soi. Valorisez et favorisez l'exécution, cela veut dire, allez au bout de votre démarche. Pour le coup aller au bout d'une démarche, même infructueuse vous fera avancer davantage vers la foi en soi, que ne rien faire. Il y a quelques temps j'ai participé à un séminaire de développement personnel. Dans un certain exercice j'ai endossé le rôle de leader. Je m'étais donné pour mission de mener mon équipe à la victoire et j'étais bien décidé à le faire. Et bien voilà, je me suis planté! J'ai guidé mon groupe dans la mauvaise direction. Parmi les membres de l'équipe certains avaient la bonne solution, pourtant ils n'ont rien dit. À ce moment précis et sans préjuger de ce qui a pu se passer en eux, ils ne sont pas allés au bout de la démarche. Pour avoir été aussi dans cette position ou alors que j'ai la bonne réponse (ou une réponse utile) je ne la verbalise pas, je sais que cela est extrêmement frustrant. De façon générale c'est plus dur d'échouer quand on n'a pas joué crânement sa chance. Il ne suffit pas toujours de savoir que l'on sait. Il est bon de créer des résultats tangibles, de faire de nos idées et aspirations quelque chose de concret et bien réel.

2-Les meilleurs doutent souvent plus que les médiocres.

Si vous doutez de vous, que vous hésitez, que vous pondérez et réfléchissez sans cesse, vous pouvez y voir un signe de sensibilité et de...pertinence! Cela traduit votre capacité à prendre en compte des points de vue différents et à questionner l'évidence. il m'est arrivé de dire à mes clients en coaching : "Le fait même que tu doutes à cet instant et que tu sois prêt(e) à remettre en question tes convictions prouvent ta noblesse d'âme". Et je le pensais vraiment. Croyez-vous vraiment qu'une "mauvaise mère" se dirait : "est-ce que je suis une mauvaise mère?". Si vous vous posez cette question cela montre que vous vous en préoccupez, que c'est important pour vous et que vous faîte preuve d'humilité. J'aurais plus confiance en quelqu'un qui me dirait : "j'ai peur d'être une mauvaise mère" que : "Je suis une mère parfaite". Bref aussi curieux que cela semble, vous doutes de vous-mêmes prouvent votre valeur.

3-Acceptez les compliments.

Si vous ne croyez pas suffisamment en vous, vous allez avoir tendance à faire des choix qui vont renforcer cette fausse croyance que vous n'êtes pas assez ceci, ou trop cela. Sans vous en rendre compte vous risquez de minimiser les compliments sincères que l'on vous fait : "Oh j'ai eu de la chance"-"Ah ce n'est pas si bien que ça"....Non, non, non! Acceptez le bien que l'on vous donne. Apprenez à être à l'écoute des compliments que l'on vous fait. Dans certains cas, vous pouvez même encourager votre interlocuteur à être plus spécifique : "Qu'est ce que tu aimes particulièrement dans mon travail?" - "En quoi trouves-tu ma démarches intéressante"-"pourquoi dis-tu que....?". Plus votre interlocuteur argumentera les compliments qu'il vous fait, plus il vous sera facile de les accepter.

4-Acceptez de ne pas être parfait(e).

Ne pas être parfait(e) ne fait pas de vous une mauvaise personne, cela fait juste de vous un humain. Par ailleurs votre propre vision de la perfection, et vers laquelle vous tendez parfois, est très certainement biaisée par les influences de personnes d'autorité qui ont eu un rôle dans votre vie. Au final ce que vous considérez comme la perfection à atteindre est peut-être simplement le point de vue d'une personne que vous avez fini par intégrer en vous. Je vous encourage à poser un regard nouveau sur votre vie et vos aspirations. Vous pourriez être surpris(e) ce de ce que vous allez découvrir, par exemple que vous faites déjà de l'excellent travail, et que vos mérites sont nombreux.

5-Entraînez-vous à verbaliser votre valeur.

Apprenez les assertions positives envers vous même. Vous pouvez y aller à votre rythme, car ce n'est pas une course. C'est tout à fait ok de dire :"Je suis à l'aise dans cette discipline". "Je m'y connais bien en..."; "Je suis capable de ...." ; "J'ai de bonnes chance de réussir parce que...". Au début vous pouvez faire cela seul(e). Laissez vos mots vous emmener là ou vos croyances ne sont pas encore tout à fait arrivées, malgré l'évidence de vos résultats. Une fois établis, les mots vous aideront à tresser une solide confiance en vous et en vos capacités.

6- Cherchez votre joie!

Croire en soi est une sensation dans le corps. Plus vous passez du temps à vous sentir bien, plus vous créez un espace favorable pour la confiance. Recherchez votre aisance, adoptez ce qui vous fait du bien. Favorisez les espaces de joie, de bien-être et d'enthousiasme. Accordez vous ce qui vous aide à vous sentir mieux. Dansez, riez, voyez du monde, écoutez de la musique, bougez votre corps!

Alors laquelle de ces pistes vous parle le plus?

À votre succès et votre épanouissement,

Frédéric
Coach professionnel et en développement personnel

PS : le coaching est la solution par excellence pour retrouver la confiance et croire en soi. Cela vous aidera à plonger au coeur de votre être et à en ressortir grandi(e) Parlons-en ici.

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site