icon_facebook_grey.png

  • Frédéric Arron
  • liberez heros interieur
  • passiongagnante

Aime-toi, toi-même...

images/aime-toi-toi-mme.jpg

S'aimer soi-même, voilà une question tellement importante et presque tabou pourtant ; presque autant qu'être heureux(se). On se salue en disant comment ça va? Mais c'est quoi donc ce "ça" qui...est censé aller ou pas. Bon de façon très prosaïque, normalement l'expression complète c'est "comment ça va à la selle?". Et oui, pas très glamour j'en conviens. Mais finalement aujourd'hui l'expression ne signifie t-elle pas vraiment "Quelles sont les émotions qui t'animent?" et par extension "Es-tu heureu(x)se?". Aussi simple que celà puisse sembler, ne devrait-ce pas être là notre intention dominante, être heureux d'instant en instant? Oui mais...


Il est parfois difficile de penser que le bonheur puisse être un choix, et donc qu'il soit utile de s'y consacrer délibérément. La plupart du temps il nous semble qu'il est condtionnel, que l'on a besoin de quelque chose pour être heureux. Et quand on ne l'est pas heureux, c'est une question qui dérange. Personne n'a envie de répondre. "Heu non franchement je ne suis pas heureux/heureuse".
Autant de raison de laisser dans l'ombre ces réflexions.

Mais la question de départ n'était-elle pas de s'aimer soi? C'est fou comment dans la vie les questions les plus simples sont aussi les plus compliquées. AImer c'est un verbe d'action, et qui suppose qu'il y a un sujet, une personne qui aime, et un objet, une chose ou une personne vers qui tend l'amour. Bref en principe pour aimer il faut au moins deux personnes, ou deux entittés.

S'aimer soi même signifie qu'il y a donc un moi...séparé d'un autre moi? Il y a un moi...qui perçoit un autre moi à aimer? Cela nous invite déjà à aimer ou tout au moins regarder avec amour, nos faiblesses et nos limites. Mais surtout il s'agit de s'aimer tel(le)que l'on est, et de reconnaître que nous sommes parfait(e)s tel(les) que nous sommes.

Mais voilà une chose bien intéressante. L'amour de soi n'est donc pas possible sans une certaine séparation de soi, d'avec soi (puisqu'il faut un soi, qui aime un autre soi). Et en même temps on préssent que s'aimer est nécessairement lié au fait de redevenir Un.

S'aimer soi-même revient finalement à être amour, c'est à dire à être une source d'amour. On ne peut pas vraiment s'aimer soi, si on n'aime pes le monde et les autres. On ne peut pas vraiment aimer le monde et les autres sans s'aimer soi.

L'analyse transactionnelle dit qu'au coeur de chaque individu il y a un Prince ou une Princesse, dont la caractéristique est la capacité à aimer et être aimé incondtionnellement. Mais il ne s'agit pas là d'un amour romantique (encore que la possibilité pour nous de vivre un amour romantique va dépendre du degré d'éveil de notre Prince ou de notre Princesse).
Mais en analyse transactionnelle on considère aussi que ce Prince est entouré de deux couches : Le moi blessé, la partie de moi qui se trouve inadéquate, et un moi social. Ce moi social étant souvent bâti à partir du moi blessé, comme une tentative de compensation.
Tout le défi du développement personnel rvient finalement à retrouver notre Prince(sse) intérieur(e), au delà du moi social et du moi blessé.
Et bien sûr il existe plein de pratiques ou de techniques pour favoriser celà, de la visualisation positive à la respiration dirigée en passant par la relaxation. Mais tout celà ne pourra pas remplacer le paramètre essentiel qui est...

Répondre à l'appel de la vie!
À différentes périodes de notre vie nait le besoin impérieux de suivre une direction, de répondre à un appel. Nous avons l'envie irrépressible de nous orienter dans une direction définie, tout en sachant que quoi qu'en pense le monde, c'est bon pour nous. C'est souvent cela la cause des départs à l'autre bout du monde, ou de ruptures de relations amoureuses qui semblaient pourtant idéales. L'appel a retenti...et ceuli qui est parti l'a entendu et l'a suivi.
C'est tout l'objet du roman l'Alchimiste de Paolo Coelho, et c'est l'essence de ce que l'on appelle aussi l'aventure du héros. Héros est un autre mot pour Prince. Quand vous voyez des gens en quête d'un idéal, ne vous y trompez pas, leur Saint-Graal n'est pas simplement d'atteindre un objectif, qu'ils en soi concient ou non c'est d'éveiller le Prince ou le Héros intérieur.
La véritabe Alchimie n'est pas de transformer le plomb en or, mais notre moi bâti sur l'égo, en un moi universel capable d'aimer et d'être aimé inconditionnellement.

À votre succès,

Frédéric

PS : Si vous êtes en Guadeloupe vous pouvez encore vous inscrire à la conférence du samedi 27 Juillet "Crois en tes rêves" En suivant ce lien : Inscription conférence - Crois en tes rêves

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site