icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

6 de mes meilleurs trucs pour réussir sa prise de parole en public : les erreurs à ne pas faire, et pourquoi les "experts" ont tort...

images/prise-de-parole-en-public-developpement-personnel-farron.png

Pour ne rien vous cacher je me demande pourquoi je n'ai pas abordé cette question plus tôt. Peut-être parce que c'était trop évident ? Plusieurs fois pourtant, notamment après certaines de mes conférences (sur d'autres sujets), on m'a dit "est-ce que vous faites des accompagnements spécifiques sur la prise de parole en public". Plusieurs cadres m'ont aussi avoué qu'ils étaient au supplice chaque lundi, ou mardi matin, quand ils devaient prendre la parole devant le reste de l'équipe. Le problème dans ce cas (comme dans beaucoup d'autres) c'est que les gens ont tendance à penser "qu'on a le truc ...ou pas". Photo : Bruno Michaux-Vignes / BMV Photograph

Et je me demande d'ailleurs si certains "bons" intervenants en public n'entretiennent pas le mythe. Enfin...bref...voilà la bonne nouvelle : Vous pouvez améliorer rapidement vos prises de parole en public, en faisant des choses simples..et je vous les livre ici.
Mais je vous vois venir...vous vous dites peut-être "Frédéric, est ce que tes trucs marchent ?". Ma réponse : ça marche pour moi, et je pense que ça peut marcher pour vous aussi. j'ai mis cette approche à l'épreuve et jusqu'à faire des interventions télévisée en direct..seul devant la caméra pendant...20 à 30 minutes. Pour moi ça a été le test ultime....mais bon revenons à vous, et tout d'abord...

...Ne recherchez pas la performance !

Vous n'êtes pas à The Voice, vous n'êtes pas là pour déclencher une standing ovation, ni pour imiter les gourous de la motivation qui harangue les foules (c'est spectaculaire, mais la plupart du temps ça ne sert de toute façon pas à grand chose). Les personnes qui sont présentes veulent savoir ce que vous avez à leur dire, il ne sont pas venus pour vous admirer. Même si j'ai mis le mot "truc" dans mon titre, en général je ne l'emploie pas dans ce contexte, parce qu'il me semble que les gens ont tendance à chercher une formule magique, sans se rendre compte qu'ils doivent en faire moins..et pas plus ! Ce changement d'approche en lui même est décisif. Si vous ne recherchez pas à faire un exploit vous allez arrêter de vous concentrer sur "comment je dois faire" (cela vous pousse à rajouter de la contrainte et donc des obstacles), et davantage sur "de quoi ai-je besoin pour réussir ma prise de parole". Et cela nous amène directement au point 2 :

Prenez soin de vous, avant, pendant et après !

Prendre soin de soi, signifie que vous allez chercher à vous accorder ce dont vous avez besoin. Par exemple lors d'une de ces émission télé..j'ai eu très soif. Dans cette situation, même si cela peut vous paraître étonnant, le novice aura tendance à nier sa soif. Il aura tendance à se dire "Je dois être fort(e), les gens me regardent, je ne peux pas m'arrêter pour boire, ce serait trop gênant". Et que ce passera -til ? Il aura de plus en plus soif, sa bouche deviendra pateuse, cela va augmenter sa tension nerveuse etc etc etc....et cela peut suffire à enclencher la pirale de l'échec. Au moment ou j'ai bu, j'ai d'ailleurs dit "Là ce que je fais c'est que je prends soin de moi". Puisque je parlais de problématique liées au développement personnel, j'en ai profité pour donner un exemple  concrêt de "prendre soin de soi".

Mais déjà la toute première chose, c'est que vous avez besoin de..

...Préparer votre prise de parole en public:

Mettez vos idées sur papier. Personnellement dans cette phase, j'ai besoin de faire plus que de noter les grandes idées. À vrai dire plus ma prise de parole me semble délicate ou importante, plus je vais avoir besoin d'écrire. En fait ça ne me gène pas du tout, quand c'est possible, d'écrire TOUTE mon intervention. En fait cela me rassure, car je suis sûr d'avoir des choses à dire sur le sujet ! Je ne fais AUCUNE prise de parole sans m'être préparé ! Une fois que j'ai pensé et écrit ce que j'ai à dire, j'ai confiance que cela reviendra naturellement dans le cours de mon intervention, sans pour autant que ce soit du "par coeur".

Ne lisez pas !

Ne le faites tout simplement pas ! au moment de votre intervention vous pouvez avoir quelques mots clefs sur une feuille, ou même tout votre texte écrit ( dans ce cas précis, je l'ai déjà fait en conférence et ça marche pour moi, mais je vous le déconseille. C'est plus un truc que je fais pour me sentir en totale sécurité..Je me l'autorise car je sais que JAMAIS au grand JAMAIS, je me mettrais à lire ce texte devant mon auditoire). Si vous lisez, c'est fini, vous êtes perdu. Vous allez perdre votre auditoire, vous le sentirez, et vous irez de plus en plus mal au cours de votre intervention.

Ne vous transformez pas en ordinateur !

Ne vous contentez pas de dire des faits, expliquez ! Idem pour les chiffres ! À moins que vous soyez un financier en train de présenter devant vos actionnaires (et encore...), de grâce, ne saoulez pas votre auditoire avec des chiffres bruts ! Faites parler les chiffres, si vous en utilisez. Interprétez-les. Dire "En 2014 on était à un 1 million et en 2015 on atteint 1,5 millions"...c'est le niveau zéro, ça ne veut rien dire ! Donnez le sens de cette évolution !

N'imitez pas les politiciens !

...Sauf si vous faites de la politique. Le discours politique est un exercice bien particulier, qui est fort différent des prises de paroles en conférence, ou en entreprise. Si vous essayez d'imiter un politicen vous allez vous planter ! J'ai un ami qui est un remarquable communiquant dans presque toutes les situations. il est agréable, drôle, il parle bien, il est souriant. Bref c'est le genre de gars avec qui on a envie de dicuter dans un coktail. Il est à l'aise et met les autres à l'aise.....mais.....mais......quand il prend la parole en public c'est une véritable catastrophe (désolé mon ami  si tu lis ces lignes :-) mais je suis sûr que tu peux progresser !). Il répète chaque mot 5 fois, il dit des heu..des ah..des enfin..à n'en plus finir. La tonalité de sa voix change..enfin bref..c'est vraiment pas top, et j'imagine que c'est encore pour lui que c'est le plus pénible. Ceci dit il faut rendre à César ce qui appartient à César...il ose ! Il s'exprime quand même, et il mérite d'être félicité pour ça. Mais la raison pour laquelle je vous en parle, c'est que précisément, je pense qu'il essaie de passer en mode "politicien". Mais faites attention et vous verrez que les meilleurs orateurs, ne changent pas vraiment de mode, quand ils prennent la parole. Ils n 'essaient pas de devenir une autre personne. Vous pourriez avoir une conversation avec 2 personnes, et 5 secondes plus tard vous adressez à 500 personnes, et vous n'auriez pas besoin de changer grand chose...je vous assure !

Voilà...c'est tout pour le moment. Il y aurait encore beaucoup à dire, d'autres approches et techniques...mais j'espère vous avoir déja aidé. Je reviendrai sans doute très prochainement sur ce sujet. Laissez-moi vos commentaires. Sur quels points spécifiques souhaiteriez vous des précisions ?

À votre succès,

Je vous souhaite le meilleur.

Frédéric

Avez-vous lu mon dernier livre "Passion Gagnante" ? Découvrez-le ici.

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site