icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Comment réussir à la banque ? 10 conseils pratiques.

reussir banque

Dernièrement, en regardant "Questions pour un champion" avec ma grand-mère, j'ai eu une (rare) bonne réponse qui portait sur le système bancaire. Et ma grand-mère m'a dit "Ah Frédéric tu avais une belle situation à la banque pourquoi donc es-tu parti ?"J'ai alors réalisé que si moi, j'avais choisi la voie entrepreneuriale, d'autres avaient fait un autre choix. Peut-être êtes vous donc un (futur) cadre de banque, et que vous souhaitiez y poursuivre avec succès votre carrière. Voilà donc en 10 points, mes meilleurs conseils de succès pour réussir à la banque.

1-Passez des diplômes !
Certaines personnes ont fait de brillantes carrières avec peu de diplôme ou simplement avec le BP banque, mais ça c'était avant. Formez-vous ! Si vous êtes prêt(e) à faire l'investissement nécessaire, passez l'ITB. Attention, on appelle cet examen "le concours des divorcés". Le travail en groupe, tard le soir et loin de chez soi, n'est pas exactement un atoût pour votre couple ! Assurez vous donc d'avoir le soutien de votre moitié, et son accord pour votre inscription. Mais prévoyez de vrais bons et beaux moments en amoureux ! Ne sacrifiez donc pas TOUS vos week-end et TOUTES vos soirées. Votre couple et votre famille sont primordiaux n'est-ce pas ?

2-Passez d'autres diplômes !
La tendance est l'absorption ou l'intégration des structures les plus petites. Vous avez l'ITB ? Bravo. Maintenant demandez à fare le CESB ! Outre le fait que le diplôme vous ouvrira de nouvelles portes, il vous ouvrira aussi tout un réseau. Il est désormais proposé en partenarial avec HEC, ce qui n'est pas négligeable.

3-Soyez stratégiques et oubliez les compromis faciles. Bien sûr il est bon que vous soyez fidèle à votre chef, mais restez vigilant. Le vent tourne à la banque comme partout. N'adoptez pas le principe "Les ennemis de mes amis, sont mes ennemis". Privilégiez ceux avec qui vous avez le plus d'affinités et soignez la relation avec votre chef, mais tout ses combats ne sont pas les vôtres. Quand il va se retrouver muté à la direction générale et qu'il ne sera plus là pour vous protéger de ses anciens ennemis qui seront devenus les vôtres, que ferez-vous ?

4-Respectez les syndicats. Vous ne serez pas toujours d'accord avec ce qu'ils feront et peut-être même certaines fois en parfaite contradiction, mais réalisez que toutes les avancées sociales ont été réalisée par les luttes syndicales. Souvent se sont des personnes qui croient vraiment en leur combat. Il peut s'agir d'un combat d'arrière garde, voué à l'échec, mais les valeurs de solidarités qu'ils défendent pourront aussi vous servir un jour ! Cela a été le cas pour moi ! Et puis si un jour vous devenez DG, il vous faudra bien composer avec eux.

5-Ayez une expérience de l'exploitation.
Si vous ne restez que dans les services administratifs on vous prendra pour un(e) planqué(e). Les gens du réseaux sont persuadés qu'il n'y a qu'eux qui bossent à la banque. Ils doivent à la fois monter les dossiers, gérer les réclamations, accueillir les clients et sont toujours en première ligne pour les problèmes. Si vous êtes dans les services administratifs ne leur dites JAMAIS que vous êtes débordé(e), ils éclateront de rire. Il y a quelque chose des anciens combattants chez les gens du réseau. Ils se disent, en pensant aux gens des services "Ils ne peuvent pas comprendre".

6-Respectez strictement les règles et la règlementation. Votre client aura beau pleurer dans votre bureau , ou vous supplier, n'enfreignez pas les règles ! Ne mentez pas, ne trichez pas ! Faites les alertes nécessaires. Faites vos déclarations Tracfin. Et comme disent les anciens "couvrez-vous !". Si on vous dit de faire une chose litigieuse, ne la faites-pas ou demandez une confirmation écrite. Si vous ne voulez pas avoir l'impression de douter de la parole de votre hiérarchique qui vous dit que tout est bon, envoyez "naïvement un mail", reprenant tout ce qu'il vous a dit, pour vous assurer que vous avez bien compris  (et surtout avoir une trace écrite).

7-Dites "non" vite, et "oui" lentement !
Si vous devez gérer des demandes de crédits, ne dites pas à votre client que "oui vous allez le faire le prêt" pour lui dire ensuite, 6 mois après "heu finalement il y a un souci avec votre prêt...". Vous passerez pour un rigolo. Dans 99% des cas un client comprend un "Non". Les débutants à la banque ont souvent peur de dire "Non" parce qu'ils craignent la réaction du client. Mais le client ne vous a pas dit de lui dire "Oui", ce qu'il veut c'est une réponse avant tout. Et soyez clairs. Ne dites pas "il y a une faible chance", certains clients comprendront "votre dossier est accordé".

8-Traitez vos clients le mieux possible, mais ne vous laissez pas impressionner.
La plupart du temps, plus ils en font des tonnes, moins ils ont de véritables influences. Mais n'allez pas dire au plus grand compte de votre banque "Hé ho tu te calmes...". Certains clients ont vraiment le pouvoir de vous faire virer ! Et vous ne comprenez rien à un dossier, c'est peut-être parce qu'il est vraiment incompréhensible !

9-Allez voir vos clients et vos prospects !
La plupart des banquiers ne sortent jamais de leur bureau? Allez-voir vos clients, ils en seront heureux et flattés. Ils seront ravis de vous expliquer leur activité et de vous montrer à quoi aura servi l'argent que vous leur aurez prêté (et cela vous permettra de vous assurer que ça a bien servi à quelque chose!). Rien de pire que de ne contacter ses clients que lorsque vous êtes en campagne de PEL ou de CEL (ça existe vraiment encore, ces trucs?). Et puis allez démarcher des prospects intéressants. Ils vous diront peut-être "Ah ma banque ne daigne jamais se déplacer pour me voir)".

10-Soyez vraiment un conseiller !
Il n'y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise banque. Il y a de bons ou de mauvais conseillers Cela peut vous paraître brutal ou injuste mais c'est ainsi. L'image que ce fait un client de sa banque passe par le conseiller. Certains donnent vraiment de bons conseils et apportent une aide mesurable (défisc, aides, juridique etc...). Ils ne se contentent pas de dire "non ce n'est pas possible". Ceux-là font toutes la différence et sont précieux.

11-Soyez humains ! Pour vous ce n'est qu'un dossier, qu'un chèque, qu'une carte bleue, mais pour vos clients, c'est peut-être leur avenir qui se joue. Ce projet immobilier qui ne se fera jamais, c'est un rêve qui s'effondre, ce chèque que vous rejetez, une réputation qui est compromise. Faites ce que vous avez à faire, mais traitez tout le temps les gens avec respect.

Ah une dernière chose, pour les hommes, messieurs mettez une cravate !

A votre succès,

Frédéric

Une prise de poste difficile ? Profitez d'un coaching gratuit en cliquant ici.

PS : Et pour vous qui n'êtes pas banquier, j'ai un scoop ! Non les banquiers ne finissent pas vraiment de travailler à 15h00 ! L'agence est fermée mais ils continuent quand même à bosser, et souvent plus tard que vous ne le pensez ;-)

Cet article est dédié à tous mes anciens collègues et potes de la banque. Pliss foss !

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site