icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Quel est votre modèle de succès? Prudent(e), laborieux, premier(e) de la classe ou aventurier(e) ?

Il y a différentes façons de réussir, et le tout est de trouver celle qui vous convient.Cela vous évitera de suivre la mauvaise trame. Au contraire vous pourrez identifier des modèles à suivre qui seront des repères solides dans les moments d'incertitudes et de doutes.Voici 4 modèles bien différents, dont l'un n'est pas meilleur que l'autre, et qui vous aideront à voir ce sur quoi vous devez vous concentrer pour réussir :

 

1-Le prudent ou le raisonnable. c'est un modèle assez ancien mais qui a encore de nombreux adèptes. Le prudent ne quittera pas la sécurité d'un travail correctement rémunéré, s'il n'est pas absolument sûr de ce vers quoi il va. Il est même prêt à endurer de longues frustrations  pour maintenir sa position. Il voit à long terme, il est fiable et solide. Il ne recherche guère le changement mais peut s'en accommoder. Il aura une progression régulière. Résultats garantis donc, mais il reste tributaire des lourdeurs administratives et des décisions arbitraires qui pourraient en découler.
Son leitmotiv : faire ce qui est juste.
Exemple : cadre de banque / enseignant

2-Le laborieux. Pour lui le travail c'est la santé. Il travaille de longues heures et regarde avec méfiance ceux pour qui les choses semblent faciles. Souvent indépendant, il préfère faire les choses seul, à sa façon. Il a tendance à ne pas faire confiance trop facilement et ne souhaite pour rien au monde voir son travail saboté. Pour lui le travail c'est la santé. Il mise aussi sur la durée. Il est fièrement indépendant mais une seule commande annulée pourrait le mettre en difficulté.
Son leitmotiv : travailler dur
Exemple : les artisans, les techniciens

3-Le premier de la classe. Il enchaîne les succès. Il est fiable, posé ambitieux et suit son plan de carrière. Sauf extraordinaire il sera, cadre à la vingtaine, directeur de secteur à la trentaine, DG à partir de la quarantaine. Il fera tôt ou tard la couverture de Capital ou de Management. Parfaite machine de travail, il peut risquer le burn out afin d'honorer les exigences de sa nouvelle promotion.
Son leitmotiv : Etre le meilleur.
Parcours type : Diplômé d'école de commerce / trésorier ou président du bureau des élèves /stages à New-York

4-L'aventurier. Il n'est pas vraiment employable. Il a du mal à conserver un job et s'il ne se fait pas virer pour avoir fait les choses à sa manière, c'est lui qui risque de démissionner. S'il ne cède pas à la tentation de l'aventure il peut passer des années à se morfondre en tentant désespérément de s'adapter. Il a tendance à faire des choix extrêmes qui risquent de se retourner contre lui s'il n'apprend pas à maitriser le risque.
Son leitmotiv : Suivre sa passion à tout prix.
Profil type : l'entrepreneur (mais aussi le travailleur humanitaire/ Le musicien)

Pourquoi est-ce important d'identifier ces différents modèles ? Parce que ce qui sera un signe de succès dans un modèle sera un signe d'échec dans un autre. Par exemple dans les 3 premiers modèles l'erreur signifie souvent l'échec. Elle est à bannir. Alors que pour l'entrepreneur, l'échec est la voie ! Plus encore, l'entrepreneur a intérêt à faire ses erreurs le plus vite possible pour identifier rapidement sa propre équation du succès.

Le modèle va aussi déterminer la façon dont vous utilisez votre temps. Le prudent se concentre sur "bien faire les choses", le manager sur "bien faire faire les choses" et l'entrepreneur sur "faire les bonnes choses". Si vous voulez réussir comme entrepreneur et que vous passez 1 mois à peaufiner vous même votre plaquette en soignant les détails à n'en plus finir, vous faites sans doute fausse route. Mais si vous êtes un menuisier qui passe un mois à faire  une armoire en bois précieux et en s'attardant sur les détails, vous êtes sans doute sur la bonne voie.
Si vous êtes ponctuel que vous arrivez et partez à l'heure cela vous sera plus utile dans le modèle prudent que dans celui d'entrepreneur ou du laborieux, ou le temps ne se mesure pas vraiment de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00. La notion de temps pour l'entrepreneur, se détermine souvent en fonction d'un projet. L'entrepreneur planifie donc davantage en semaines ou en mois, qu'en heures.

Le laborieux et le prudent aiment le travail répétitif, c'est sécurisant et cela constitue un point de repère. L'entrepreneur réfléchit encore une fois plutôt, en terme de projet. Il fait tout pour éviter le travail qu'il n'aime pas, et ne tire guère de fierté de faire des choses qu'il n'a pas envie de faire.

Une situation critique est le signe de problème pour les 3 premiers modèles et souvent annonciatrice de succès pour l'entrepreneur.

Mais ces 4 profils peuvent aussi modéliser des comportements à différents moments de votre évolution. Ce peut donc être 4 phases de l'évolution d'une personne, et pas forcément dans cet ordre là.

Avez vous identifié votre catégorie, ou votre phase ?

A votre succès,

Frédéric
Le coach des entrepreneurs
nouveaux et audacieux

PS : Si vous avez aimé cet article cliquez sur "j'aime" sur facebook et partagez le.
Pensez aussi à vous inscrire dans le bloc en haut à droite pour recevoir 2 cadeaux inédits.
Et laissez moi vos commentaires dans la rubrique ci-dessous ou en utilisant l'onglet "contactez-moi".

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site