icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Urgent : La persévérance est un mythe ! (le paradoxe de l'effort 2 ème partie)

Quelles sont les chances d'une mouche de passer à travers une vitre ? Zéro !
Ce n'est certes pas très agréabe de se voir ainsi, mais voilà...la mauvaise persévérance existe ! La persévérance est un mythe ? Oui ..et non. Alors que penser ? En fait la persévérance a son utilité, mais à trop la considérer comme la panacée, vous risquez de ne pas voir les solutions qui demandent que vous quittiez le sentiment de lutte personnelle, qui y est souvent associé. Vous pouvez aussi être tenté de persévérer en vain, sans rechercher l'aide dont vous avez besoin.

 

 

1-La mouche ne passera jamais à travers la vitre  (quelquefois on veut, mais on ne peut pas!)
La persévérance c'est trop quelquefois l'histoire de cette mouche qui s'évertue à vouloir passer à travers une vitre et qui mourra d'épuisement en se disant sans doute..."Je n'ai pas essayé assez fort" ! En tant que personne n
ous avons tous des fausses croyances qui nous limitent, et en tant que groupe aussi. L'un des grands mythes de la société judéo-chrétienne est celui de la souffrance ; que la souffrance est bonne et qu'elle est un passage obligé. Réalisons qu'une telle vision à justifié des pratiques barbares telles que la torture ! Nous vivons dans une société qui valorise l'effort ardu. Mais faire un effort ardu en général correspond à 3 choses :
1-Je fais ce que je n'ai vraiment pas envie de faire
2-Ce que je fais ne fonctionne pas
3
-Je ne comprends pas bien pourquoi j'obtiens les résultats que j'ai.


Quand vous prenez votre voiture et qu'elle chauffe, appuyez vous plus fort sur l'accélérateur ? NON. Mais par contre que font la majorité des gens quand ils commencent à "chauffer" ? Ils se disent "je dois en faire plus" et ils continuent d'appuyer sur l'accélérateur.

2-Quand on ne sait pas ce que l'on ne sait pas...
Le fait est que la plupart des gens sont quasiment toujours en surchauffe. Le stress n'est il pas le mal du siècle ? En tant que groupe et que société nous sommes là dans un point aveugle, un angle mort. C'est à dire que vous avons une fausse croyance, mais nous ne savons pas que nous l'avons ! "Travaille plus dur" est un mot d'ordre inconscient. Alors c'est sans doute pour cela que le mot d'ordre "Persévère !" raisonne si bien dans la société. Mais quand nous nous disons "Persévère" nous sommes souvent dans notre point aveugle ! Ce que nous ne voyons pas c'est que, ce que nous faisons ne fonctionne pas !

Je répète. Le fait que vous deviez persévérer et que vous ressentiez ce sentiment de lutte intérieure est surtout le signe que CE QUE VOUS FAITES NE FONCTIONNE PAS !

3-La crise personnelle n'est pas obligatoire !
Avant d'aller plus loin laissez moi vous dire que la persévérance à quand même deux utilités majeures:

1-Vous permettre de rester dans la course.
Si vous abandonnez c'est est fini de vos espoirs. Il est donc préférable de persévérer que de quitter. Mais il y a persévérance et persévérance.
Le fait est que quand vous saurez ce que je vais vous dire, vous n'aurez plus besoin de persévérer jusqu'à la souffrance, et au risque du burn-out ! Vous pourrez tout simplement continuer. C'est à dire rester dans la course, sans ressentir constamment ce sentiment de lutte personnelle.



2-Vous permettre de devenir la personne que vous devez être pour vivre ce que vous voulez vivre.
Le fait que le monde semble résister à vos désirs et projets vous pousse à vous renforcer et à changer.

Mais le problème c'est que la valorisation de la persévérance comme cause unique de la réussite, peut vous amener à manquer de discernement en vous amenant à croire que persévérer est nécessaire, alors que la solution est là devant vous, et qu'il vous suffirait d'en prendre conscience.

Le mythe de la persévérance repose sur 2 ou 3 exemples qui sont répétés depuis des années dans le milieu de développement personnel !
- L'histoire de EDISON connu comme l'inventeur de l'ampoule après 1000 ou 10 000 tentatives selon les versions (En fait surtout pour son modèle économique autour de l'ampoule car d'autres l'ont inventée avant !)
- L'histoire de Abraham Lincoln devenu président des Etats-Unis après moultes souffrances et déceptions.
- L'histoire du colonel SANDERS le fondateur de kentucky fried chiken


4-Du risque de croire trop vite, que l'on sait...
Attention ! Je trouve que ces histoires sont vraiment inspirantes, et ces personnes vraiment remarquables ! Mais si leur approche était si aisément duplicables il y aurait des centaines d'exemples à exploiter. Le fait est qu'on parle peu de ceux qui réussissent brillamment sans être passés par des périodes de grave crise ; et encore moins de ceux qui passent par des crises et qui ne réussissent jamais ! C'est moins vendeur. La crise personnelle peut être un formidable accélérateur de changement, mais cela reste quelque chose d'extrême, et de potentiellement dangereux. Et elle n'est en aucun cas un choix !

Et c'est comme dans les salles de sport ! Depuis des années on nous vente l'exercice "crunch" (les remontées du buste) pour les abdominaux alors qu'il suffit de rentrer le ventre en position debout ou à "4 pates", expirer et contracter les abdos quelques secondes pour avoir des résultats (Voir Tim Ferris-4 heures par semaine pour un corps d'enfer). Mais c'est moins spectaculaires et aussi moins vendeur ! Je ne sais pas si vous avez remarqué que les abdos ça fait..surtout ma au dos, avant même de faire mal au abdos.

Si la persévérance brute fonctionnait si bien on n'aurait pas les même histoires depuis 100 ans. La littérature du développement personnel citerait d'autres noms que Lincoln, Edison, ou Sanders.

La persévérance ne devrait être ressentie que rarement et dans des conditions spécifiques. Elle ne doit pas être un état permanent.

Restons toujours vigilants à ce qui se passe vraiment en nous, et ouverts à l'inattendu.

5-Un échos à nos croyances limitantes
La persévérance est populaire parce qu'elle raisonne avec notre conditionnement de groupe et avec l'une des 2 croyances limitantes de base : Le fait que nous ne méritons pas ce que nous voulons. Une partie de nous pense qu'en souffrant grâce à a persévérance nous allons finir par nous racheter.

La persévérance vient aussi des valeur du sport. Mais le domaine du sport c'est surtout le corps (même si les autres dimensions de l'être entrent aussi largement en ligne de compte), alors qu'en matière de réalisation personnelle c'est surtout la pensée et la conscience personnelle qui sont en jeu. C'est n'est vraiment pas pareil.

Le fait de dire "un tel a réussi parce qu'il a persévéré (ce qui est déjà une réduction dommageable) donc je réussirai en persévérant" c'est comme dire, "Les footballeurs sont forts et ils ont des Nike, dont si je mets des Nike je serai fort".

Peut-être le Colonel Sanders aurait-il pu commencer à vendre au bout de 3 restaurateurs au lieu de 1000 (on dit que le créateur du Kentucy Fried chicken, a obtenu sa première vente de sa fameuse recette de poulet, après 1000 tentatives  auprès de restaurateur !) s'il avait eu une bonne stratégie commerciale.


Est ce que vous m'en voulez de détruire un mythe ?
Pourtant vu de l'extérieur son histoire est un inspirant symbole, mais je le répète, le Colonel aurait sans doute préféré faire sa vente au bout de quelques tentatives et pas de la 1000ème. Et si vous êtes dans la vente je vous suggère de rechercher ce qui va fonctionner, sans réinventer la roue, ce qui ne vous empêchera pas d'être créatif.

C'est ce qu'explique Anthony Robbins quand il dit que l'on peut accélérer notre succès en modélisant ceux qui ont réussi. Cela évite les efforts qui d'un point de vu romantique sont très beaux à regarder, mais pas toujours très efficaces et surtout très durs à vivre.

C'est comme ce mythe qui consiste à dire que si vous avez vécu quelque chose  de désagréable après un choix hasardeux, c'est parce que vous deviez absolument le vivre ! Je crois surtout que ça permet de dédouaner ceux qui vous ont donné de mauvais conseils ! Cela n'empêche pas pour autant de rechercher le sens de notre vécu et grandir grâce à notre expérience. Une fois qu'elle est là il est certes indispensable de se demander comment en tirer le meilleur.

Alors par quoi remplacer la persévérance ? par le flow ! Qu'elle est la façon la plus rapide de rentrer dans le flow ?
Le Lâcher prise. Et le flow c'est quoi ? Bientôt un article dédié...



Conclusion
La meilleure façon de persévérer c'est avant tout  dans vos pensées, dans le fait de nourrir une nouvelle image de vous même,  et de chercher la bonne stratégie ! Cette nouvelle image de vous même vous inspirera des actions automatiques qui vous mèneront jusqu'au succès, soutenus par votre stratégie sans cesses améliorée (le Kaizen).


Epilogue
Votre persévérance devrait vous apporter un légitime sentiment de fierté, renforcer votre estime personnelle. Mais le risque est de dépasser cette zone d'équilibre pour rentrer dans une impasse. Plus de ce qui ne fonctionne pas ne vous amènera pas là ou vous voulez. Le sentiment intérieur d'effort laborieux est un signe que nous devons ajuster notre stratégie !

A votre succès !

Frédéric

Si vous avez l'impression que vos efforts laborieux ne vous mènent nulle part, réservez vous tout de suite votre séance offerte, et découvrez le coaching de la percée : Je sors de l'impasse

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site