icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante

Et si on osait le Slow-Thinking?

images/slow-thinking.jpg

À l'heure ou on parle de plus en plus de Slow Sex, le sexe en conscience, il se pourrait fort bien que nous ayons beaucoup à gagner à adopter la lenteur consciente dans un autre aspect de notre vie : La pensée. La lenteur est aussi appréciée et pratiquée dans des techniques comme le Taï-Chi, dans la pratique d'un instrument de musique ou en danse. Son efficacité n'est plus à prouver! "Je pense donc je suis" a dit Descartes. et comme il a raison. Laisson de côté pour le moment le (faux) débat entre pensée et émotion et approfondissons la notion de Slow Thinking. Elle implique deux aspects : la lenteur, et la conscience. Commençons donc par...

voir en quoi il est intéressant de penser lentement, et déjà ce que cela signifie.

 1-Penser lentement

Cela semble contre-intuitif tant on nous bassine avec les concepts de rapidité! Il faudrait toujours faire plus, plus vite tout le temps! Faux. Je dis souvent à mes clients en coaching qu'il est parfois "urgent de ne rien faire". Et comme dirait mon ami Winnie L'Ourson "Ne rien faire c'est souvent bien faire!". (Le grand philosophe Winnie L'ourson a aussi dit : "On dit que rien (n')est impossible. Je ne comprends pas pourquoi. Je fais rien tout le temps!"). Puisque la qualité de notre pensée détermine la qualité de notre vie, il est essentiel de bien penser. La plupart des gens l'ignorent mais en matière d'épanouissement personnel et même d'obtention de résultats il existe en gros deux façons de penser : Penser Général et Penser en détail. et les deux sont absolument nécessaires. Penser général c'est quand on dit par exemple : Je veux être plus heureux, Je veux plus d'aisance, je veux un nouveau travail. Penser en détail c'est par exemple, dire ou se dire : Je veux passer 2 semaines de vacances en Indonésie dans cet hôtel. Où je veux ce poste dans cette entreprise!
Le flow naturel de nos pensées nous mène constamment de la pensée générale à la pensée en détail. À chaque fois que l'on se concentre sur un sujet, on commence à établir de nouvelles distinctions, à voir plus clair, et à être plus précis. Une erreur classique est de sauter trop vite à la partie détail sans avoir consacré suffisamment de temps à la partie générale. On se met alors à poursuivre des choses insignifiantes en espérant qu'elles changent notre vie.

2-Penser en conscience

C'est un art à cultiver tout au long de sa vie. Et je crois que nombreux sont ceux qui n'en ont jamais entendu parler. La simple activité mentale n'est pas le fait de penser, nous rappelle Bob Proctor. Et pour paraphraser un auteur dont j'oublie le nom, et dont je ne retrouve pas la citation, parfois l'esprit bouge, mais ce sont les vers qui le font bouger! En fait il avait dit quelque chose comme "Le monde politique bouge mais ce sont les vers qui font bouger la charogne". J'ai lu cela quand j'étais ado, dans 1000 citations pour réussir (de Luc Uttenhove), donc ça ne date pas d'hier. Mais revenons à nos moutons. Penser en conscience c'est prendre le temps de penser, comme quand on avance sur un sentier que l'on suit pour la première fois. Il se pourrait que nous croisons ici ou là un chemin qui mène à une jolie clairière ou à une source rafraichissante. Prendre le temps de penser, c'est être ouvert à ce que nous n'avons jamais encore pensé, bref ce n'est pas très différent de s'attendre à quelque chose de merveilleux et rester aux aguets pour être prêt quand ça se produira. Et la raison pour laquelle c'est si important, c'est que de cette façon, nous pouvons avoir une maîtrise totale de notre discours intérieur.

3-Maîtriser son discours intérieur

Nous vivons ce que nous vivons parce que nous nous racontons constamment, consciemment ou non, une histoire qui le justifie (ce que nous vivons). En analyse transactionnelle on appelle ça "le scénario". C'est l'histoire que nous nous sommes écrite dans l'enfance, que nous avons raffinée à l'adolescence et qu'aujourd'hui nous vivons. Anthony Robbins quant à lui dit "La seule raison pour laquelle vous vivez ce que vous vivez c'est l'histoire que vous vous racontez à propos de celà". Esther Hicks, à travers les enseignement d'Abraham (pas le Abraham biblique) nous dit qu'il est essentiel de pouvoir remonter dans l'échelle des émotions positives pour vivre ce que nous voulons. Et comme nos pensées déterminent nos émotions, en nous racontons une nouvelle histoire nous allons pouvoir générer une nouvelle réalité.

Malheureusement aujourd'hui on a tendance à ne plus penser ! Si tant de personnes semblent coincées dans leur réalité c'est qu'elles laissent leur circonstances déterminer leur activité mentale, au lieu d'aligner cette activité sur ce qu'elles veulent! Pensons, pensons, penons! Et faisons-le toujours mieux, et Ô surprise bientôt nous vivrons nos rêves!

et finalement l'art de bien penser, c'est de penser par soi-même en nous connectant à la plus grande partie de notre être (consultez l'article La force de l'alignement personnel ), et étant ouvert à l'influence positive de la pensée de l'autre. Tout un programme!

Vous saurez que vous êtes sur la bonne voie quand vos pensées délibérées génèreront en vous un sentiment de bien-être, de joie, ou d'attente positive! Mais si vous vous sentez vraiment mal, alors recherchez déjà simplement le soulagement.

À votre succès

Frédéric

PS : Si l'article vous a plu pensez à cliquer sur J'aime et à partager!

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site