icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Kevin Trudeau, le génial trublion du développement personnel.

images/Kevin-trudeau.png

La première fois que j’ai écouté « Votre désir est votre ordre », de Kevin Trudeau, je n’ai pas trouvé cela transcendant, au moins et au début. Mais comme il m’avait été chaudement recommandé et que je n’avais rien de mieux à faire, j’ai poursuivi mon écoute. Et bien m’en a pris. Le gars dit des choses que personne d’autre ne dit dans le monde du développement personnel, du succès et du marketing. Et pourquoi personne d’autre ne le dit ? Parce que ça arrange tout le monde !!!! Voilà donc certains points très pertinents que Kevin Trudeau dit, et que vous devriez savoir :

 

1-La plupart des personnes qui écrivent des livres sur l’argent et le succès, n’en ont jamais eu (d’argent ou du succès) avant d’avoir écrit ses fameux livres !

Kevin nous dit que ses personnes sont souvent de bonne foi ! Elles croient qu’elles savent. Elles pensent connaître, mais elles ne connaissent pas ses clefs. La preuve, c’est qu’elles mêmes n’ont pas connu de succès avant de vendre leur méthode sur le succès ! Il prend aussi les romans et les belles histoires inspirantes en exemple pour nous rappeler que ce ne sont que ça…des histoires ! De bonnes histoires, des histoires palpitantes, mais des histoires quand mêmes ! Et comme il le dit avec justesse cela ne marche pas dans la vraie vie (il parle notamment du livre La prophétie des Andes).
Ce point nous amène à la question fondamentale suivante : Qui écoutez-vous ? Dans mon propre parcours de développement personnel, j’ai vécu comme une grande victoire le fait d’avoir pu distinguer les « vrais » leaders du développement personnel, des faux. La vraie information de la fausse. Mais je vais vous dire une chose terrible « Il faut bien de mauvais maîtres pour les mauvais élèves ». Certaines personnes sont tellement enfermées dans leur méconnaissances (ce qu’elles ne savent pas, et qu’elles ne savent pas qu’elles ne savent pas) tout en étant tellement convaincue de savoir,  que si vous leur présentiez un chemin réel vers un succès supérieur elles vous diraient « Oh –non merci- et elles s’empresseraient d’aller donner leur argent à un mystificateur qui leur dirait des choses agréables, simples, motivantes et…parfaitement inutiles ! ».

2-Etes-vous « enseignable »?

Ce mot est employé dans le sens de « ouvert à recevoir un enseignement – à apprendre des choses nouvelles ». Cette question est cruciale. Le vrai danger n’est pas de ne pas savoir, mais de ne pas savoir tout en croyant que l’on sait ! Si vous savez que vous ne savez pas et que vous êtes disposés à apprendre, alors tout va bien…mais si vous êtes ignorant de votre propre ignorance alors c’est la cata ! Vous connaîtrez peut-être des succès. Mais ils risquent de ne pas être durables, car vous ne saurez même pas pourquoi vous avez réussi. Et quand bien même ils seraient durables, vous risquez de réaliser qu’ils ne sont pas duplicables, c’est à dire que cela ne marche pas pour les gens qui suivent vos méthodes ! C’est un des « vilains petits secrets » du monde du développement personnel et du marketing. On y voit plein de super méthodes…qui ne marchent pas ! Et quand vous dites à celui qui vous l’a vendue que ça ne marche pas pour vous (mais la plupart du temps les gens n’osent pas le dire car ils ont peur de passer pour des nuls) que vous répond-il ? « Oh mais tu n’es pas assez motivé, mon p’tit gars – fait exactement ce que je te dis de faire… ». Et cela peut être un cycle infini qui consiste à faire « davantage de ce qui ne fonctionne pas ».

Par exemple, la plupart des « super stratégies marketing » en ligne, ne fonctionnent absolument pas en phase de lancement pour la plupart des gens ; non pas parce qu’il ne sont pas sérieux, mais tout simplement parce que ce n’est pas adapté. Il m’a fallu moi même sortir de mes propres méconnaissances pour m’en rendre compte, et c’est un processus permanent !

3-Qu’êtes vous prêt à sacrifier pour avoir ce que vous voulez ?

Encore une fois une fausse croyance plombe les bonnes intentions de beaucoup de personnes (et il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus). C’est celle selon laquelle on peut avoir quelque chose pour rien. « Oh oui c’est possible » pourriez-vous me dire. Jésus a bien multiplié les pains et marché sur l’eau, donc c’est possible n’est-ce pas ? Ok alors allons à la plage vous et moi, et marchez sur l’eau. Si vous en êtes capable, cela voudra dire que vous pouvez aussi multiplier les pains et avoir quelque chose pour rien.
Tant de personnes sont prêtes à changer, à faire tout ce qu’il faut pour avoir ce qu’elles veulent…jusqu’à ce qu’il faille effectivement faire quelque chose !!!
Mais bon assez de sarcasmes de ma part. Le fait est que tout accomplissement demande des sacrifices, mais le sens réel de sacrifier n’est pas « perdre ce qui m’est précieux ». Non. C’est «échanger une chose de valeur, contre une autre de valeur supérieure ». Si vous voyez le sacrifice comme une perte c’est normal que vous y résistiez. SI vous le voyez comme la promesse d’un accomplissement supérieur, alors vous aurez envie de faire tout ce qui est nécessaire.
Dans tous les cas avoir un désir ardent, et cultiver ce désir, est essentiel pour avoir ce que nous voulons vraiment. Un désir moyen et tiède n’apportera que des résultats moyens.

Êtes vous coachable ?

Ceci dit, il existe une faculté qui selon moi est encore supérieure à celle qui consiste à être enseignable, et qui vous facilitera grandement votre avancée, c’est celle d’être coachable. La plupart des gens ne comprennent pas vraiment ce qu’est le coaching. Ce n’est pas encourager ou enseigner, encore que par moment cela puisse en faire partie.
Être coachable c’est être prêt à découvrir l’inattendu, c’est être ouvert au changement et aussi, et cela est très important…être prêt à assumer ses propres résultats  sans blâmer qui que ce soit ou se lamenter. Au fond c’est être prêt à suivre son chemin personnel et à rester dessus, même si un gourou vous dit « Oh je suis un super gourou célèbre, je sais ce qui est bon pour toi ». Mais je vous avoue que c’est complexe car vous devez être ouvert aux bonnes influences extérieures, et pouvoir bloquer les mauvaises. Ce qui nous ramène à la première question de Kevin Trudeau : « Qui écoutez-vous ? » et « vous-même » devrait toujours être une partie de la réponse.

Si vous ne vous écoutez jamais, vous allez obligatoirement vous planter, et quelquefois cela fait très, très mal. Et si vous n’êtes pas ouvert aux autres, et que vous recherchez toutes les solutions dans votre tête, vous allez tourner en rond.

Vous devez vous écouter vous-même, et vous devez aussi écouter ceux qui ont réalisé ce que vous souhaitez.

Apprendre à faire ces 2 choses est tout un art. Et plus vous le pratiquerez meilleur vous deviendrez.

À votre succès !

PS - Kevin Trudeau est aujourd’hui en prison pour avoir défié les puissants (en même temps je ne sais pas non plus si ce gars est un sain). Un peu comme ces paysans qu’on veut obligé à utiliser des pesticides, ou a qui l’on interdit l’usage des graines anciennes (on marche sur la tête).

Rappelez-vous que le coaching est la voie la plus rapide et la plus sûre vers le changement. Si vous êtes prêt(e), commencez par le Coaching Express.

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site