icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Non ! Vous n'êtes inférieur(e) à personne !

L'illusion de hiérarchie des personnes.

Une des particularité de la société humaine moderne est sa hiérarchie, pyramidale dans laquelle il est possible de s'élever. On parle par exemple de l'échelle sociale, ou de l'ascenceur social, pour aller tout en haut. Evidemment cela à du sens. Métaphoriquement, celui qui n'a pas autant d'aisance économique aspire à cette aisance qui est, plus loin, ou plus haut que ce qu'il vit. Mais malheureusement cela a tendance à fausser notre vision de nous même. Et i
l n'y a pas si longtemps encore, un roi avait droit de vie ou de mort sur ses sujets. Et cette insécurité, liée à ce que nous prenons pour notre manque de pouvoir personnel, entretien cette perception érronée de nous même comme étant "sous" celui qui a plus de reconnaissance, d'argent, ou d'influence sociale.

 

Nier le mal-être.

Je sais ce que vous allez dire...Mais bien sûr que je ne me sens inférieur à personne. Tant mieux si celà est déja vrai. Mais attention car quelques fois ce sentiment d'infériorité se dissimule sous différents costumes :

1-La défiance
Elle se manifeste par des attitudes de type généralisations dédaigneuses telles que " Ah les riches, Ah les stars, Ah les patrons, " envers ceux que nous estimons plus avantagés que nous, socialement ou économiquement. C'est comme si on se rassurait en se disant que ces personnes ont forcément tous les travers du monde. Et sans se l'avouer cela se fait avec une forme de soulagement : "Ouf, parce que si en plus ils étaient heureux, je me sentirais vraiment mal!".

2-Le Rejet
C'est une protection encore plus forte pour un égo fragilisé "Ce qui ne me ressemble pas est nécessairement dangereux et mauvais". Mais au fond le danger est que si la différence de l'autre m'amenait à poser un nouveau regard sur moi même, cela serait trop inconfortable". Comme j'ai peur de ce que je pourrais voir en moi, je préfère me concentrer sur la critique de l'autre.

3-le refoulement
Plutôt que de reconnaître le mal aise qui nait d'un sentiment d'infériorité, la personne le nie purement et simplement ! Il n'y a aucun problème ! Au lieu que les sentiments vivent et permettent une évolution personnelle, ils sont tout simplement figés.

Je crois aussi que cette recherche de hiérarchie est ancrée dans nos gènes. L'animal en nous cherche à savoir qui est le dominant !
Quand on voit une personne qui se sent merveilleusement bien cela peut faire que l'on se sente mal. Ce n'est pas grave ! Piquer lui son assurance et son bien être, cela ne lui enlèvera rien !
Vous pouvez même lui faire un compliment sincère.

Conséquences.

Quand vous ne vous sentez inférieur à personne, il est aisé :
- d'aborder n'importe qui dans n'importe quelle situation
- de dire  ce que vous pensez ou de vous exprimer librement sans agressivité ou émotivité excessive
- de faire des choix basés sur votre propre interprétation ou analyse.

IL vous devient impossible de :
- Suivre un gourou
- faire ce qu'on vous dit de faire simplement parce qu'on vous l'a dit
- vous sentir mal face  une personne que vous ne connaissez pas
- vous sentir mal si vous n'êtes pas bien coiffé, habillé ou avec des signes extérieurs de richesse
- de ne pas vous enthousiasmer pour votre propre vie et vos propres objectifs
- d'être en adoration devant qui que ce soit

Vous pouvez alors :
- établir des rapports riches et sincères avec les autres parce que vous êtes conscient de vos faiblesses et des leurs.
- exprimer vos talents et donner de la valeur.
- devenir la personne que vous êtes vraiment et donner votre pleine mesure.
- de voir toutes les opportunités disponibles pour vous.

Conclusion.

Entrainez vous à vous sentir comme vous aimeriez pouvoir vous sentir spontanément et agissez à partir de cet état.

Vous pouvez vous libérer de ce sentiment de hiérarchie en voyant chacun comme une personne avant d'être une fonction ou un statut. Bien sûr il s'ait aussi de vous voir comme une personne avant tout !
Vous y gagnerez en puissance personnelle. Cela implique aussi une approche sincère des relations humaines.
Et souvenez vous que vous pouvez vous approprier quelque pensée ou sentiment qui vous fasse défaut.
Vous apprécierez peut être aussi  comme le recommande Deepack choprah de vous répéter en fixant un mirroir "Je ne suis inférieur à personne, je ne suis inférieur à personne, je ne suis inférieur à personne".

A votre succès !

Frédéric, le coach rebelle.


Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site