icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

Etes vous en train de vivre la crise professionnelle de la trentaine ?

Ou est passée votre motivation légendaire ?
Que se passe-t-il donc ?
Pourquoi n'arrivez vous plus à ressentir d'enthousiasme pour ce que vous faites ?

Peut-être êtes vous en train de vivre la crise professionnelle de la trentaine.

On arrive sur le marché du travail généralement vers la mi-vingtaine pour en sortir vers la moitié de la soixantaine.

Cela fait environ 40 années de vie professionnelle. Vu sous cette angle la vingtaine est comme l'enfance de notre vie professionnelle. C'est certes une période charnière, mais très souvent marquée par des choix par défaut. Peut-être faite vous partie de la minorité qui a dès cet âge choisi délibérément son chemin, peut être avez vous fait ce que l'on attendait de vous ? Peut être que cela vous convenait, peut être pas ?
L'âge de la trentaine constitue le temps du passage à l'âge adulte dans notre vie professionnelle.

Nous avons suffisamment vécu d'expériences, et nous nous connaissons suffisamment pour savoir ce que nous voulons et ce que nous ne voulons plus. C'est aussi le moment de faire un premier bilan avec les désillusions que cela peut entrainer !

Voilà quelques signes qui indiquent que vous vivez vraisemblablement la crise professionnelle de la trentaine.

1-Les choses ont perdu de leur saveur et vous arrivez au travail à reculons.

2-Vous passez de longues minutes (heures?) à regarder par la fenêtre

3-Vous passez plus de temps à la machine à café qu'à votre bureau

4-Vous vous sentez mal à l'aise quand vous observez vos collègues. "Suis-je vraiment comme eux" ?

5-Vous passez des heures sur internet à taper des choses comme "devenir riche, changer de vie, virer son patron, être heureux(se)..etc".

6-Vous pensez à ce que vous avez réalisé et vous vous dîtes "Est ce que c'est tout ?"

7-En fait vous ne savez pas ce que vous cherchez

8-Vous vous sentez nul(e) malgré vos résultats et.ou vos titres.

9-Il peut même vous arriver de pleurer sans raison

Attention ! Ne tombez pas dans l'erreur dramatique de tirer un trait sur tout ce que vous avez vécu. C'est parce que vous l'avez vécu que vous êtes devenu la personne que vous êtes. Il est probable aussi que vous en avez tiré quelques joies et quelques satisfactions.

Faites preuve de discernement dans votre appréciation des choses. Cette crise de la trentaine est aussi une opportunité. C'est l'âge de la maturité professionnelle. C'est l'occasion de revoir vos priorités, vos envies et la direction que vous souhaitez prendre pour vos 25-30 prochaines années de vie professionnelle
(mais cela peut aussi être pour les 2-3 prochaines années) .

Que vous choisissiez de changer de voie ou de rester sur la même, de faire les choses de la même façon ou différemment, vous le ferez désormais avec davantage de conscience.

En fait cette crise est une invitation à quitter le mode pilotage automatique qui a bien fonctionné à la vingtaine "travaille comme un fou ou comme une folle et soit le meilleur, ne te pose pas de questions".

Bienvenue en mode manuel ! Et oui il va vous falloir penser pour vous même, réfléchir, prendre du temps pour vous...et agir, c'est à dire prendre un risque.

Cela signifie aussi que c'est le temps du renouveau.

Souvenez vous aussi que vous n'êtes pas obligé de partir en treck au Tibet ou devenir bouddhiste pour changer ! Cela peut commencer par des choses simples comme, se dire :
- De quoi ai-je envie, plutôt que "qu'est ce que je dois faire" !
- qu'est ce qui est possible pour moi ?
- qu'est ce qui m'empêche de le réaliser ?

Vous pourrez ensuite prendre des décisions pour créer délibérément votre vie. Et oui, vous êtes le maitre de votre destin, le capitaine de votre âme, comme le dit le poète.

L'erreur à ne pas faire c'est de travailler encore plus dur pour oublier vos angoisses, et de chercher à en faire toujours plus !
Le travail acharné sans le désir sincère et sans trouver de sens à ce que vous faites risque de vous mener directement au burn-out!

Et vous n'êtes pas obligé(e) de choisir entre succès et bien-être. Vous pouvez les intégrer l'un dans l'autre.

A votre succès,

Frédéric

PS : Dans ces moments particuliers c'est un risque de rester renfermé(e) sur soi. Découvrez comment le coaching peut vous aider en cliquant ici

 

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site