icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

"Cela faisait presque deux ans, que j'étais en recherche d'emploi. J'enchainais les entretiens d'embauches, sans jamais avoir de retour, ni sans connaitre la raison du silence des recruteurs.
J'ai traversé des zones de turbulences intenses, j'ai parfois perdu pied et penser au pire, sans trop agir dans ce sens. J'avais l'impression que ma vie était en suspens, comme si je retenais mon souffle dans l'attente de respirer un air pur. Je manquais d'argent, j'étais amère, j'avais le sentiment de ne plus être à la hauteur, j'avais totalement perdu confiance en moi, s'en est suivi une totale perte de repère.


J'évitais de voir mes amis, de peur de répondre à des questions pour lesquels, je ne souhaitais pas répondre. Je ne voulais pas qu'ils sachent que je suis toujours au chômage. Quand j'avais mes parents au bout du fil, j'édulcorais la vérité et je faisais mine que tout allait bien et que je maitrisais la situation.
J'avais perdu toute motivation, je ne savais plus quels étaient mes objectifs.

Et, à l'issue d'une rencontre professionnelle organisée par une association, j'ai découvert pour la première fois, le coaching de la motivation. Le coach mettait en avant le fait que nous étions seul maitre de notre parcours. Qu'il fallait croire en soi pour ensuite voir se réaliser nos projets.
Sur le coup, l'enseignement que j'avais reçu ce soir là, n'avait pas du tout fait écho chez moi. J'étais dans une phase négative trop profonde. En revanche, j'avais gardé dans un coin de ma tête, le principe majeur de cette approche.

Trois mois plus tard, je décide donc de contacter le coach rencontré précédemment, il me propose une séance téléphonique d'une heure. Pour commencer, il me demande de lui présenter mes attentes pour organiser le contenu de la séance. Je lui dit que j'ai perdu toute motivation pour poursuivre ma recherche d'emploi, ne voyant pas le fruit de mes candidatures. Il me propose de faire une chose, assez singulière. 

Il me demande de lui faire une description du poste que j'escompte. Puis, il me demande de "visualiser" le poste en question, de "visualiser " mon environnement de travail, mon poste de travail, la réaction de mes proches à l'annonce de ma prise de poste. J'avoue que ça me paraissait étrange comme approche, mais je me suis laissée prendre au jeu.

Je n'ai pas réussi à le faire durant la séance, ni après avoir raccroché. Je ne me suis quand même pas laissé abattre. Cela a été un déclencheur. Cela m'a permis de reprendre mes idées et de me réapproprier mes objectifs personnels et professionnels.

Le comble dans mon histoire est que, bien que je n'ai jamais réussi à visualiser mon futur poste durant la journée qui a suivi la séance téléphonique, il m'est arrivé une chose qu'à ce jour je ne peux expliquer de manière rationnelle.

Le soir, j'ai fait un rêve, d'habitude, on ne se souvient plus de nos rêves ou même cauchemars. Et bien ce soir là, j'ai pu visualiser mon objectif professionnel. J'ai pu avoir une image distincte de mon environnement, mes collègues, mon entourage familial heureux de cette nouvelle, moi même heureuse et délivrée de cet engrenage.

Et là, quelques jours après cette visualisation, j'ai signé le CDI que j'attendais depuis presque deux années. J'en reviens toujours pas.

Depuis, visualiser ce que je veux, fait partie de mon quotidien. Je me persuade que je suis capable autant que n'importe qui d'autre. C'est un réel booster de la confiance en soi.

J'aborde dès lors de manière sereine les challenges que me propose la vie. J'ai toujours des moments de faiblesse car, je reste un être humain, mais cela dure quelques minutes et je me ressaisit de suite. J'ai désormais foi en moi.

Merci Frédéric."

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site