icon_facebook_grey.png

  • liberez heros interieur
  • passiongagnante
  • modeles

"Confessions intimes d’une coachée
Ou comment j’ai obtenu tout ce que je voulais dans ma vie en 3 mois… (et non je ne suis pas commissionnée) !
Alors que j’avais tout pour réussir en cette fin du mois de décembre 2013, ma vie était un échec !
J’avais 33 ans et la prophétie de l’année catastrophe s’était, elle au moins, bien réalisée. Pas mal diplômée, une solide expérience professionnelle dans le milieu des médias. De retour de mes études au pays j’avais occupé un poste à responsabilités jusqu’à ce que l’entreprise qui m’embauchait fasse l’objet d’une liquidation judiciaire.

J’étais au chômage.
Dans la foulée, tant qu’à faire, personnellement le bilan n’était pas plus glorieux ! En écho résonnaient les « pourquoi es-tu rentrée ? » de mes proches, les « tu vas rebondir » de personnes bien intentionnées, les sarcastiques « il ne suffit pas de faire des études » et mes « que vais-je faire de moi » ?

Férue de développement personnel, je trouvais régulièrement refuge dans les ouvrages à la peau rouge de la collection « Aventure secrète » mais il fallait bien avouer que non décidément non il ne suffisait pas de vouloir pour pouvoir ni répéter en boucle « je suis belle, intelligente et tout me réussit » pour que ça se réalise !
Deux ans auparavant j’avais assisté à une conférence de motivation avec le coach rebelle et je m’étais depuis abonnée à sa newsletter. Alors que ce 30 décembre là, mon rituel du bilan-résolution de l’année m’était amer, j’ai reçu un mail du dit coach qui demandait : si vous aviez totalement confiance en vous, que feriez-vous  que vous ne faites pas encore ?

Et j’ai répondu :
« Oh là là une de ces questions où je sens que la réponse va être alors qu'attendez-vous pour avoir confiance en vous (…). Le problème n'est pas que je n'ai pas confiance en moi mais bien qu'alors même que j'ai confiance en moi et que je suis pro-active s’agissant des projets des autres, je crois que je n'y arriverai pas seule (…) Un jour vous m'avez dit que ce n'est pas une question de volonté mais de motivation.
Quelle stratégie mettre en place pour maintenir cette motivation au plus fort de son rayonnement afin de ne pas s'égarer et se disperser ?
Dans mon cas c’est dommage tous les voyants sont au vert pour obtenir un grand nombre des choses que je souhaite et quelques fois alors que ma cervelle tourne à plein régime, je suis comme paralysée. »

Et voilà comment tout a commencé car dans la foulée j’ai entamé un coaching de 3 mois avec Frédéric.
Pour la petite histoire après une première séance offerte et avoir répondu aux questionnaires qu’il m’avait soumis, j’avais acquis la certitude qu’il pourrait bien m’aider à reprendre le contrôle de ma vie et rebondir !
Pour autant je ne savais pas du tout comment je pourrais financer ce programme car je le rappelle j’étais au chômage.  Etait-ce bien raisonnable et n’était-ce pas un aveu de faiblesse d’avoir besoin de quelqu’un pour me donner envie de de concrétiser mes propres objectifs ?
Je lui ai malgré tout renvoyé les formulaires et comme par magie le financement m’est tombé du ciel. D’abord sous la forme d’un prêt familial qui s’est deux jours plus tard transformé en un cadeau.
Il me semble important de préciser cet aspect car après réflexion je crois que j’ai de toutes façons trouvé le financement car je ne me suis pas arrêtée à cet obstacle.
Je n’avais aucune idée de comment cela allait se passer ou plutôt j’imaginais un tortionnaire dur et intransigeant qui allait en venir à bout de ma procrastination, de ma difficulté à prendre des décisions tranchées et de ma paralysie à passer à l’action… En fait je pensais et souhaitais d’ailleurs que malgré moi et mon incapacité à concrétiser mes projets qu’il parviendrait bien à me rendre performante comme un coach sportif vous rend sculpté et athlétique avec les larmes et la sueur.
Et bien déjà, cela s’est passé au téléphone. Pas d’excuses du coup pour y échapper ou arriver en retard. Frédéric avait une voix agréable et enthousiaste. Ce qui m’a marqué c’est qu’avant chacune de ses interventions il me demandait si j’étais d’accord à ce qu’il la fasse.
Moi qui pensait être spectatrice d’une magie quelconque qu’il exercerait sur moi me retrouvais à diriger les opérations.
C’était à moi de fixer les thématiques de la séance et à lui de m’apporter des éléments. Tout partait de moi, de mes ressentis, de mes croyances, de ce que je voulais vraiment, de mes blocages mais aussi les dimensions concrètes de mes projets et les obstacles à leur réalisation.
De séance en séance, mais en fait rapidement dès la 3ème séance et donc la 3ème semaine, quelque chose s’est passé. Une sorte de reset général de mon système de pensée et d’actions. Comme je l’explique désormais à mes amis, je suis allée me  récupérer quelque part au fond de mon schéma de pensée où je m’étais abandonnée sous le poids des attentes des autres, du regard des autres, des pensées des autres. J’étais devenue une autre et cet inconfort que je ressentais qui me paralysait était le signal d’urgence que je me lançais à moi-même pour que je déclenche le plan « Il faut sauver la soldat K ».
A force d’interrogations, d’outils, de techniques, d’astuces, Frédéric était parvenu à me faire comprendre que le point commun entre ce que je désirais vraiment et ce que je n’arrivais pas à faire était moi et que la force qui avait fait naitre en moi ces rêves pouvaient aussi les réaliser. Il suffisait d’aller la chercher et de la sortir des décombres et des ruines  des fausses croyances en les remplaçant par des schémas plus dynamisants.
Au bout de 3 semaines donc les premiers résultats étaient là ! Je ne parle pas de moral ou d’état d’esprit ! Non. Concrètement j’avais des missions, faisais des rencontres et commençais à concrétiser mes projets et même à gagner de l’argent avec ! En 3 semaines. Intérieurement, j’étais comme un super héros qui a retrouvé sa cape fantastique ! Waouhhh !
Pendant toute la durée du coaching j’étais très préoccupée par le « comment ça marche ? ». C’est une question qui est revenue fréquemment car j’avais besoin de comprendre ce qui se passait. C’était quoi le secret, la méthode, le truc ? Je me rappelle lui avoir dis pour que ça fonctionne j’ai besoin de savoir ce que tu fais. Bon bien sûr c’était du bluff car je ne sais toujours pas ce qu’il fait vraiment mais je sais que ça fonctionne.
A la fin des 3 mois de coaching, j’avais remplis 80% de mes objectifs immédiatement réalisables et  eu d’autres opportunités complètement incroyables.
Mieux encore, il y a 17 ans je m’interdisais de présenter le concours d’entrée d’une grande école très sélective. Une personne de ma famille m’avait dit que je n’intégrerais jamais cette école et qu’il était plus raisonnable d’y renoncer compte-tenu de mes capacités limitées. Je l’ai si bien crue que je n’ai pas présenté le concours et me suis limitée dans ma « zone de confort ». Je ne prenais pas trop de risque et du coup risquait de ne pas accomplir ce que je voulais vraiment !
17 ans après, mon rêve se réalise. Je viens d’être reçue parmi les 2000 candidats de cette année à intégrer une des 4 promos de 25 personnes.
Mes objectifs d’entreprenariat prennent formes et je n’ai aucun doute quant à la réussite de mes autres projets. Je vis dans le rêve éveillé de ma propre vie et quand on acquiert la certitude et les techniques pour obtenir tout ce qu’on veut, le plus dur dans la vie reste de dresser sa liste à son père-noël personnel !
Je continue de lire les articles du coach rebelle à qui je donne de mes nouvelles régulièrement et assiste à ses conférences  et bientôt ses ateliers.
Je lui ai dit que j’avais peur de me perdre et de m’oublier à nouveau. Il m’a répondu que non ça n’arriverait pas car une fois qu’on a retrouvé son chemin on ne l’oublie plus !

Karen
"

Frédéric ARRON

frederic arron coach perso guadeloupe

  • 97122 BAIE-MAHAULT
  • Guadeloupe
  • Tél. 0690 76 16 15
  • Mentions légales
  • Plan du site